514-449-7959   coach@louisecote.com
logo-facebook   logo-youtube   logo-itune

CONFLITS DE COUPLES "TU DEVRAIS LE SAVOIR"

conflit couple

Tu devrais le savoir… est une phrase que l’on retrouve très souvent dans les conflits de couples.

Cette petite phrase renvoie la responsabilité à l’autre de nous deviner, de deviner nos besoins et nous place dans la position ô combien confortable, de victime de l’autre qui n’a pas été capable de nous déchiffrer.

Il n’est certes pas évident d’exprimer nos besoins et nos émotions dans le couple. Cela demande beaucoup de courage car se mettre à nu émotionnellement face à notre partenaire peut être très déstabilisant. Mais une chose est certaine, se dévoiler à l’autre propulsera le couple à un niveau de maturité sans précédent.

Lorsqu’un de nos besoins n’est pas satisfait, nous vivons une émotion négative qui constitue un signal d’alerte (frustration, tristesse, colère,..). Il est donc primordial d’accueillir nos émotions car celles-ci contiennent un message sur notre besoin non satisfait. Malheureusement, beaucoup d’entre nous ont reçu une éducation condamnant l’expression de ces émotions. Comme Alice Miller le mentionne dans son livre « C’est pour ton bien ! », beaucoup d’entre nous ont eu à subir ce qu’elle appelle «  La pédagogie noire ». Dans cette pédagogie toute expression chez l’enfant d’émotion était critiquée et condamnée, conduisant celui-ci à développer honte et culpabilité. Lorsque l’enfant devenu adulte trouve en lui le courage de, enfin, exprimer ses émotions et ses besoins, il trouvera sur son chemin toute cette honte et culpabilité qu’il sera amené à pleinement ressentir et exprimer s’il veut s’en dégager.

Lorsque nous exprimons un besoin à notre partenaire, nous pouvons craindre que celui-ci refuse de le satisfaire. Nous avons alors peur de nous sentir blessé ou rejeté. Et en effet, nous allons nous sentir rejeté ou blessé si nous avons la croyance que l’autre DOIT forcément nous satisfaire. Lorsque nous exprimons un besoin à notre partenaire ce doit être dans l’unique but  de lui faire comprendre ce que nous vivons et ce dont nous avons besoin idéalement.

LA COMMUNICATION CONSCIENTE

L’expression d’un besoin est une ouverture saine et constructive à une négociation avec notre partenaire, lequel sera également invité à exprimer son besoin et ses émotions. Dans cette négociation, il s’agit d’exprimer son émotion, son besoin et de faire une demande à son partenaire sans vouloir lui imposer quoi que ce soit et il s’agit d’entendre notre partenaire dans son émotion, son besoin et sa demande sans nous sentir obligé d’y souscrire.L’idée étant de trouver une solution gagnant-gagnant où mon besoin et son besoin seront raisonnablement satisfaits, mais elle comme moi, nous savons que nous n’aurons pas 100% de ce que nous souhaitons.

Alors la question est : « Voulons-nous continuer à nous présenter comme la victime de notre partenaire, afin de pouvoir plus aisément lui faire des reproches ou sommes-nous prêts à nous responsabiliser en nommant notre besoin et en prenant la responsabilité de la satisfaction de celui-ci ? »

NOTRE CARTE DE LA RÉALITÉ

Par ailleurs, nos émotions et nos besoins découlent de nos interprétations dans notre «  carte de la réalité » et chacun possède la sienne. Il est important de profondément prendre conscience qu’il n’y a pas une seule et unique réalité ! Deux partenaires dans un couple ont leur propre vision de la réalité qui est déterminée par leurs croyances, lesquelles se sont constituées en fonction de leurs expériences de vie. Notre cerveau généralise, crée de la distorsion ou sélectionne les informations qui nous parviennent des évènements dans le but de nous confirmer à nous-mêmes nos propres croyances car cela est beaucoup plus rassurant.

Exemples :

– Si j’ai la croyance que lorsque ma conjointe prend plus de temps pour elle, c’est uniquement parce qu’elle me boude (Alors que ce n’est pas le cas, et qu’elle écoute simplement plus son besoin). Je risque d’interpréter une absence de sourire de sa part, une sortie avec des amies,…comme étant du rejet, pouvant me conduire moi-même aux reproches et conflits de couple. Ce mécanisme est ce qu’on appelle de la distorsion de la réalité. Il est important d’aller vérifier nos interprétations auprès de notre partenaire.

– Si j’ai subi à plusieurs reprises de l’infidélité de la part de mes partenaires, il est probable que je développe inconsciemment la croyance que tous les hommes/femmes sont infidèles. Dès lors, je risque de généraliser à mes relations suivantes et ainsi reprocher à ma/mon partenaire des comportements d’infidélité qu’il/elle n’a jamais eus.

QUI A TORD ET QUI A RAISON DANS LES CONFLITS DE COUPLES?

Afin d’établir une communication saine et constructive pour éviter les conflits de couple, il est primordiale d’arrêter de «  vouloir prouver à l’autre qu’il a tort et que j’ai raison » car sa «  carte de la réalité » n’est pas moins valable que la mienne, elle est juste différente.

Par contre, je peux aller vers mon partenaire, me mettre à ses côtés et non plus face à face, et lui poser des questions sincères, saines et curieuses pour essayer de comprendre ce qu’il a vu, compris, ressenti ou entendu qui l’a conduit à voir la situation sous cet angle. Plus vous offrez cela à votre partenaire et plus celui-ci sera naturellement porté à vous rencontrer dans votre propre «  carte de réalité ».

Save

Save

Save

Laissez un commentaire





un × deux =

Dans mon E-BOOK GRATUIT, vous découvrirez

« 7 clés pour changer votre vie pour le mieux maintenant! »

ÇA VOUS TENTE ?

ipad-louisecote-252x300
En boni, vous serez les premiers informés de mes articles, entrevues, nouveautés, promotions et exclusivités. Vous recevez trop de courriels? Pas de problème, vous pourrez vous désabonner en tout temps.

Vos informations resteront confidentielles.